Lifestyle

2017 je te laisse me surprendre !

2 janvier 2017

2016 a été une année plutôt atypique. 2016 je t’ai aimé autant que je t’ai détesté. J’ai quitté Paris pour rejoindre mon Amoureux en Alsace beaucoup plutôt que prévu. J’ai couvé pendant la moitié de l’année, et j’ai adoré cette période. J’ai découvert le télétravail – grâce à la confiance de mon ancien employeur -, et j’aimerais renouveler l’expérience tellement cela m’a plu. C’est plutôt drôle de travailler en pyjama à la levée du jour, et de prendre le train ensuite pour aller rendre visite aux collègues. Une vie à 100 à l’heure entre la ville et la campagne, juste ce qu’il me faut à défaut d’avoir la ville à 100%. J’ai tondu la pelouse, préparé ma valise de maternité, tout posé au milieu du salon et dit à l’Amoureux : « Notre Petit Prince va arriver cette nuit, j’en suis certaine ! ». A 1h du matin, on regardait le ciel étoilé à travers le toit vitré de notre voiture direction la maternité. On a admiré notre Tout Petit pendant des heures, et on continue toujours à le faire. On s’émerveille chaque jours un peu plus devant la vitesse à laquelle il découvre le monde et le regarde avec un regard bienveillant, émerveillé, curieux et tout sourire. J’ai découvert la vie de maman, et ça donne le sourire. J’ai cherché des petits plaisirs dans le quotidien avec un bébé : faire de la danse avec bébé, faire du sport à côté du tapis de Petit Loup, méditer pendant sa sieste, passer des heures au téléphone avec les copines pendant les longues balades en poussette, … J’ai cherché des plaisirs dans la vie à la campagne, je commence à en trouver quelques uns, mais je dois dire que la ville me manque beaucoup… la vie parisienne, mes anciens collègues, mes copines, les soirées mondaines, les restaurants de dernière minute, le thaï de secours, l’architecture, les transports en commun, la course après le bus du matin, les boutiques, …

2017… j’attends beaucoup de toi, même si je ne sais pas vraiment ce que j’attends en vrai. Mais surtout, j’attends beaucoup de moi !

Être plus régulière dans la pratique de la méditation

Il y a quelques temps, j’avais découvert l’application Headspace, que j’appréciais beaucoup, seulement ma pratique de l’anglais n’est pas assez fluent pour réussir à me relaxer et profiter pleinement de la séance. Et puis, on m’a recommandé l’application Petit Bambou et je dois dire que j’ai été conquise (bien que je préférais le graphisme de la première application, mais bon, c’est un détail). Moi qui ai tendance à très rapidement me disperser – commencer une chose puis en démarrer une autre, puis une autre et encore une autre pour finalement revenir à la seconde et en faire trois en même temps -, cela m’aide beaucoup à faire les choses les unes après les autres calmement, et à profiter de l’instant présent. Ce n’est pas tous les jours évident – quand on est une pile électrique il est parfois difficile de ne pas aller à deux cent à l’heure -, mais je me fais confiance et je tente d’apprivoiser la slowlife et le fait de profiter de l’instant présent.

Être toujours aussi exigeante et imaginer une nouvelle vie professionnelle

On m’a souvent répété que dans le travail comme dans la vie, je suis très exigeante, contentieuse et que je fais les choses plutôt rapidement -pile électrique je vous ai dit !-. Je ne me contente jamais d’à peu près, je me démène pour tout réaliser au mieux, dans les temps et toujours avec le sourire. Je suis arrivée en Alsace avec mon Petit Prince dans le ventre, un job en télétravail (oh bonheur !) pour quelques mois et aujourd’hui, à moi d’imaginer mon nouveau travail. Le secteur dans lequel je travaill(ais)e est quelque peu saturé dans le Haut-Rhin. Alors, je cherche, je rêve, je réfléchis, je pose le pour le contre, j’imagine ce nouveau métier avec mes compétences… il y a tout un tas d’idées qui me plairaient, l’idée étant de trouver la bonne, celle qui continuera à m’épanouir !

Simplifier ma vie

J’ai tendance à acheter tout un tas de choses et à me lasser très (trop) rapidement. Quand j’aime une robe, je me l’achète, contrairement à l’Amoureux je ne tourne pas en rond pendant 15 jours pour savoir si oui ou non elle me sera utile. Aujourd’hui, je réfléchis à deux fois avant de faire un achat : est-ce que j’ai vraiment l’utilité de ce sac à main ? Est-ce qu’il est assez neutre pour que je ne m’en lasse pas trop rapidement ? Le prix est-il juste (oui, j’ai toujours tendance à choisir LE truc le plus cher du magasin, allez chercher pourquoi !) ? N’ai-je pas déjà presque la même chose à la maison ? Dans cette même démarche, j’ai commencé un tri dans les placards. Je n’arriverais jamais à avoir des collections capsules, j’aime trop avoir des « affaires souvenirs » mais je tente de limiter ! Espérons que cela dure… et il va falloir que je tente de m’y mettre aussi avec les affaires de mon Petit Loup, car pour lui j’ai tendance à dépenser sans compter.

Vivre ma vie et ne plus la rêver

L’Amoureux voyageait beaucoup juste avant de poser ses valises en Alsace, au fond de moi, j’ai toujours eu l’envie de partir voyager avec lui. Malheureusement ce n’était pas aussi facile que cela car il partait toujours dans des pays ou lieux pas si facile d’accès pour moi et j’avais un travail très prenant. J’ai eu la chance en 2015 (que cela me semble loin !) de le rejoindre en Corée du Sud, un voyage qui nous a changé et qui j’espère nous amènera loin prochainement. La vie en Alsace aujourd’hui ne me plait pas encore complètement, j’ai trouvé quelques petits bonheurs mais je sens qu’il me manque quelque chose pour pétiller comme je pétillais à Paris. Est-ce que la ville me manque ? Est-ce que l’envie de découvrir le monde se fait ressentir de plus en plus ? Est-ce que cette petite idée folle de tout plaquer et partir faire le tour du monde avec Petit Loup sous le bras et l’Amoureux dans la main pourrait se réaliser ? Est-ce que l’envie de retrouver un job à 100 à l’heure commence à vraiment prendre le dessus ?

(Re)découvrir le monde

2016 a été une année sans voyage à l’étranger, sans prendre l’avion… enfin on est quand même allés en Allemagne et en Suisse vu que l’on vit maintenant au croisement de ces 3 pays. Mais avec l’arrivée de Petit Loup, nous avons mis entre parenthèse les voyages à l’autre bout du monde. Cette année, on s’est promis de partir découvrir le monde avec lui. Notre petit est très curieux, il passe sa journée à regarder partout, et on aimerais élargir son horizon de pensées dès tout petit, qu’il découvre le monde avec bienveillance ! On envisage le Canada en septembre (depuis le temps qu’on en parle !), et on cherche encore une destination pour mai… si des bourlingueurs avec enfants ont des idées, vos bons conseils sont les bienvenus !

 

Et belle année à vous tous !
Rêvez votre vie en couleur, c’est le secret du bonheur !
Peter Pan

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Laurie 2 janvier 2017 at 15:16

    Très bonne année à toi !
    J’ai découvert ton blog il y a très peu de temps et je voulais juste te rassurer et te dire que l’on peut très bien s’adapter et apprécier l’Alsace, mais qu’il faut un peu de temps…! Nous sommes originaire du sud de la France (Aix en Provence) et en Alsace depuis maintenant 9 ans alors qu’on pensait y rester très peu de temps, juste le temps de démarrer dans la vie active après nos études. Et presque 10 après, nous en sommes à notre 2ème achat immobilier (la maison après l’appartement), nous avons fabriqué 2 petits alsaciens et nous ne sommes pas prêts à repartir pour le moment… Mais c’est vrai que c’est plus facile avec soit un boulot et des gentils collègues, soit un loulou qui va à l’école. Je me souviens de mes premiers mois au chômage après la fac, ne connaissant personne et en plein hiver, galère, galère ! Et je t’avoue que nous ne sommes toujours pas prêt à vivre à la campagne, l’Alsace oui, mais la ville seulement (Colmar en l’occurrence) !! :-)

    • Reply malotine 3 janvier 2017 at 06:31

      C’est ce que beaucoup « d’expats » arrivés en Alsace me disent… laissons faire le temps alors :)

  • Reply Amélie C 4 janvier 2017 at 10:05

    De belles envies pour 2017!
    On voyage pas mal avec notre petite de un an, et pour mai je te conseille vraiment Madère. C’est magnifique, et les gens sont ADORABLES avec les bébés !! C’était un vrai plaisir d’être là bas avec notre puce, on était super bien accueillis partout, les gens lui parlaient beaucoup, elle adorait tous les restos en terrasse qu’on faisait, c’était vraiment cool.
    Et mai c’est parfait pour la beauté des paysages (on y était en octobre du coup niveau fleurs c’était limité…)! Tu peux faire de belles rando ou promenades suivant vos envies ! On a fait de magnifiques rando avec le porte-bébé. La mer pour se rafraichir si ton petit bout aime l’eau.
    Et pour finir ce n’est pas trop cher ni très loin !

    • Reply malotine 4 janvier 2017 at 12:32

      Merci pour le bon plan Amélie ! Je vais regarder cette destination alors :)
      As-tu un lieu en particulier à me recommander ?

      • Reply Amelie C 4 janvier 2017 at 21:14

        Nous avions loué un appartement sur Abritel au centre de Funchal et loué une voiture pour être libres de s’adapter aux horaires de notre bébé. La proprio nous avait mis à dispo un lit bébé, une chaise haute et une poussette !

    Leave a Reply