Maman

Le projet de naissance

Voilà, l’inscription à la maternité est faite pour ce deuxième accouchement que j’espère aussi doux et facile que le premier. Comme pour mon précédent accouchement, la maternité me demande de rédiger – avec le papa s’il le souhaite – notre projet de naissance. Je me souviens être restée longtemps devant une page blanche la précédente fois, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre pour ce premier accouchement. A l’époque, j’avais alors dans un premier temps fait quelques recherches sur l’internet mondial sans vraiment trouver l’inspiration. Puis dans un second temps, j’avais demandé aux copines ayant déjà accouché de me donner leurs bons conseils. J’avoue que ceux-ci m’avaient bien éclairé sur la question.

Pour cette deuxième grossesse, j’ai alors ressorti cette précieuse liste pour m’inspirer. Si cela peut vous être utile, je me suis dit qu’il serait de bon ton de la partager avec vous. A savoir que pour réaliser cette liste en vue de rédiger mon projet de naissance, j’avais demandé conseil à des amies étant tout comme moi dans une démarche naturelle et un accouchement prévu par voie basse. Ces quelques idées sont là pour vous guider, à vous d’adapter tout cela en fonction de vos envies et “croyances”.

N’hésitez pas à partager en commentaire vos autres conseils avisés qui pourraient être utiles aux jeunes et jolies mamans <3

GÉNÉRALITÉS

  • Il est important pour moi que mon mari soit présent tout au long de l’accouchement à mes côtés et qu’il ait une place à part entière dans ce moment.
  • Pendant tout l’accouchement, j’aimerais que le bien-être et le confort de notre bébé soit privilégié, et de manière naturelle.
  • Je serais ravie de pouvoir me préparer à l’accouchement dans la salle nature et utiliser baignoire, ballon, coussin, tapis. Cela afin de pouvoir me détendre et préparer le plus naturellement possible l’arrivée de bébé et éviter la péridurale – si je m’en sens capable à ce moment-là -.
  • J’apprécierais de pouvoir écouter de la musique tout au long de l’accouchement, du travail au peau à peau. J’ai d’ailleurs préparé une playlist pour l’occasion.
  • J’aimerais éviter tout acte médical non indispensable ou prise de médicament non impérativement nécessaire, aussi bien pour moi que pour bébé.
  • En cas de séparation avec bébé pour une raison ou une autre – bien que j’espère que cela n’arrive pas – je souhaite que mon mari puisse suivre bébé et ne pas le laisser seul. Dans la mesure du possible, j’aimerais de mon côté pouvoir être tenue informée de ce qu’il se passe pour bébé.

PÉRIDURALE

  • N’étant pas très à l’aise avec les piqûres, j’avoue que cet acte médical ne me rassure pas.
  • Je ne suis ni pour, ni contre la péridurale. De prime abord, j’aimerais l’éviter et utiliser les techniques “apprises” avec ma sage-femme pendant ma préparation à l’accouchement. Ensuite, si la douleur est vraiment trop intense ou insupportable, nous aviserons ensemble.
  • J’ai envie d’essayer d’essayer de gérer la douleur au maximum et d’avoir recours à la péridurale lorsque je n’arrive plus à la gérer. Cela pour éviter toute médicamentation de notre bébé et moi-même, et également pour être plus libre de mes mouvements.
    Je suis bien entendu à l’écoute de tous bons conseils des sages femmes à ce sujet. Notamment des positions ou méthodes de relaxation à adopter pour gérer cela au mieux.
  • En cas de pose d’une péridurale, j’apprécierais d’avoir la présence de mon mari à mes côtés pour me rassurer. Dans le cas où cela n’est vraiment pas possible, j’aimerais la présence d’une sage-femme avec qui je me sens à l’aise.

ACCOUCHEMENT

  • Souhaitant privilégier le confort de notre bébé et une naissance en douceur, j’aimerais dans la mesure du possible éviter les forceps et la ventouse.
  • De mon côté, merci de ne pas effectuer d’épisiotomie non nécessaire.
  • J’aimerais être libre de mes mouvements au maximum pour soulager la douleur et être conseillée sur les positions physiologiques afin de faciliter la descente de notre bébé, tout en lui rendant la chose la plus douce possible.

ARRIVÉE DE BÉBÉ

  • J’aimerais que la lumière soit la plus douce possible et écouter de la musique.
  • Je souhaite un peau à peau avec bébé dès son arrivée et pourquoi pas tenter une première tétée s’il en ressent le besoin.
    Si le peau à peau ne m’est pas possible, nous souhaitons que celui-ci soit effectué avec le papa.
  • Nous apprécierions d’ailleurs que les soins, pesées, … soient faits à bébé et moi-même après un long moment de peau à peau afin d’adoucir un maximum les premiers instants de vie de notre bébé.

EN CAS DE CÉSARIENNE

  • Je souhaite rester consciente et que le papa soit là à nos côtés à tous moments.
  • Nous ne souhaitons pas que bébé soit mis en couveuse mais en peau à peau avec son papa. Cela est très important pour nous.
  • En salle de réveil, j’aimerais avec la présence de mon mari et de notre bébé.

SÉJOUR À LA MATERNITÉ

  • Je souhaite vraiment être dans une chambre individuelle au calme, surtout sans télévision ni téléphone.
  • Je suis à l’écoute de tous bons conseils, tout en sachant que nous privilégions les médecines douces, naturelles, homéopathiques et l’allaitement maternel.
  • Comme cela a été vu avec la sage-femme qui me suit, nous apprécierions de rentre à la maison le plus tôt possible, avec suivi à domicile par cette même sage-femme.
  • Je ne souhaite pas être séparée de mon bébé, que ce soit en journée ou la nuit. Même si j’entends bien que les premières nuits risquent d’être fatigantes.
  • Pour ce qui est du premier bain, nous souhaiterions le faire avec le papa, au calme, sans précipitation. Ce moment doit-être pour nous un moment calme et apaisant pour bébé.
  • Nous souhaitons être présents (papa ou maman) pour tous les examens effectués à bébé (prise de sang, …)

SOINS & ALLAITEMENT

  • Etant vigilants aux composants des produits et couches utilisés pour notre bébé, nous avons amené notre propre matériel (savon, liniment, couches).
  • Souhaitant allaiter exclusivement notre bébé, nous ne souhaitons pas lui administrer du lait artificiel ou autre. Bien entendu en cas de “soucis” de prise de poids, nous demanderons conseil à notre sage-femme afin de favoriser cet allaitement.
  • S’il bébé n’arrive pas à prendre le sein – ce que nous espérons éviter – je souhaite tirer mon lait et lui donner celui-ci.

Photographie de couverture issue de ma séance grossesse avec la douce EstelleR <3

You may also like

6 Comments

  • Estelle

    Toujours un plaisir de te lire jolie Hélène ! <3
    Ça me donnerait presque envie de faire le n°3…

    2 février 2018 at 09:03 Reply
    • malotine

      Merci beaucoup Estelle <3

      2 février 2018 at 12:39 Reply
  • Virginie G

    Comme je me retrouve dans ta démarche :-)
    J’en ai eu la larme à l’oeil en lisant tant le sujet de l’accouchement fait rejaillir de vives émotions.
    Pour mon ainée, j’avais préparé avec soin un projet de naissance (identique au tien !). La maternité de ma ville n’étant pas familière avec les projets de naissance, nous sommes allés (avec mon mari) présenter ce projet à une des sage-femmes (pas forcément celle de garde le jour J). 1 h d’explication, j’avais l’impression qu’au final, elle était ouverte et compréhensive. Sauf que le jour J, personne ne connaissait mon projet … On avait amené un exemplaire mais la sage-femme qui m’a suivie ne l’a visiblement pas lu. Et RIEN n’a été respecté (on me proposait la péridurale toute les 5 minutes chrono, interdiction de bouger pendant les monito, nombreux touchers, ocytocyne, ventouse, épisiotomie, bruits, lumière vive, bébé en couveuse pendant 1h avant le premier contact avec moi ou papa … l’horreur – je crois qu’il va me falloir des années pour faire le deuil de cette journée).

    Alors pour bébé 2, j’y suis allée sans projet de naissance mais avec la conviction que je garderai la situation en mains (expérience oblige, je n’étais plus “primipare” !). J’ai géré le travail à la maison, et je suis arrivée quasiment à dilatation totale. J’ai ensuite refusé fermement (et plus ou moins farouchement, j’étais quand même à dilatation totale avec contractions rapprochées !) tout ce qui ne me convenait pas (rester allongée, perfusion, touchers vaginaux …) jusqu’à l’accouchement … de mes rêves :-D puis j’ai empoigné mon bébé que je n’ai plus lâcher avant un long moment !

    Les sage-femmes sont venus me remercier le lendemain pour avoir vécu un accouchement “hors norme” (même si sur le coup elles râlaient parce que tout ne se déroulait pas selon leurs habitudes et que forcément, perdre les eaux en marchant ça salit plus qu’allongée sur un lit … que je ne voulais pas accoucher sur le dos … qu’elles avaient peur que le placenta ne sorte pas sans ocytocyne … etc)

    3 février 2018 at 21:52 Reply
    • malotine

      Belle histoire cette deuxième naissance… j’avoue que j’espère aussi imposer MES choix !
      Pour le premier je me suis “laissée” faire, parce que je ne savais pas… pour un deuxième on a la chance d’avoir l’expérience du premier accouchement ! =)

      12 février 2018 at 11:27 Reply
  • Nolwenn

    Lire ton article ça me donne la nostalgie et pourtant elle ne s’était pas vraiment pointée depuis 9 mois et demi que j’ai accouché.
    j’avais un projet du même genre que le tien mais les choses ne se sont pas passées comme j’aurai aimé (rien de dramatique non plus). Je me rappelle déjà trop peu du peau à peau. Je me rappelle juste que j’aurai préféré découvrir mon bébé sous la lumière naturelle, surtout qu’il faisait très beau ce jour là, mais elle a décidé d’arriver une fois la nuit entamée. Je regrette un peu cette “lumière d’hôpital” comme on dit même si elle n’était pas trop claquante. Et les premiers soins elle a du être aspirée donc le minimum vital a été fait rapidement.
    Rooooh tu me fais revenir en arrière :'(

    Je te souhaite de pouvoir suivre ton projet :)

    8 février 2018 at 19:03 Reply
    • malotine

      Pour le premier, j’avais ces envies, et puis on ne m’a pas demandé mon projet de naissance finalement à la maternité.
      J’espère bien l’imposer pour la petite deuxième ! :)

      12 février 2018 at 11:30 Reply

    Leave a Reply