Lifestyle

Un bon Dodow

J’ai toujours dormi comme un bébé, je me mets au lit, je ferme les yeux, je m’endors et me réveille le lendemain matin. Je ne connais pas les réveils nocturnes, les insomnies, les tours dans le lit pour trouver le sommeil. Mais ça c’était avant…

Depuis ma deuxième grossesse – surtout au cours des 3 premiers mois -, c’est une toute autre histoire. Même si j’arrive presque toujours à m’endormir facilement, les insomnies sont devenues mes pires ennemies. Il n’y a vraiment rien de plus pénible que de tourner en rond dans son lit en se demandant quand le sommeil va bien daigner pointer à nouveau le bout de son nez. Pas question pour moi d’aller mettre le nez en dehors de la couette : trop froid. Ni de regarder un film ou mes mails : je crois que je serais encore plus énervée ensuite. De lire : je ne voudrais pas réveiller mon amoureux et je n’ai pas le courage d’ouvrir les yeux. J’avoue que je commençais à désespérer… et puis il y a quelques semaines, on m’a proposé de tester Dodow. Un petit boitier blanc qui projette de la lumière bleue au plafond.

Qu’est-ce que Dodow ?

Dodo, c’est tout simplement petit appareil design (rond et blanc qui tient dans la main, il aurait pu être dessiné par Steve Jobs !). Il est muni de 3 leds qui projette ainsi une lumière bleue au plafond (en sachant que l’intensité de la luminosité peut-être réglée facilement en fonction de la sensibilité de vos yeux). Chose plutôt très appréciable, Dodow est livré avec des piles, donc pas besoin de faire tous vos fonds de tiroirs pour le mettre en fonctionnement. Voilà pour l’objet en lui-même.

Comment s’endormir avec Dodow ?

Le principe de Dodow se rapproche très fortement de la méditation. Il simplement (enfin après quelques tours d’entrainement) caler le rythme de nos respiration sur le faisceau lumineux que le Dodow projette au plafond. Des cercles bleutés qui s’agrandissent et diminuent avec un rythme bien particulier pour nous apaiser : inspirer quand la lumière s’agrandit et expirer quand la lumière diminue. Sur le principe de la méditation donc, on se concentre sur sa respiration et alors sur son ventre pour petit à petit oublier la lumière et s’endormir.

Il existe 2 cycles différents en fonction de notre capacité à trouver le sommeil : un premier cycle de 8 minutes et un second cycle de 20 minutes. On peut passer d’un cycle court à un cycle long par une simple pression sur le Dodow.

Mon avis sur le Dodow

Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne l’utile pas pour m’endormir le soir puisque je m’endors facilement. J’ai tout de même essayé de l’utiliser quelques soirs mais le fait de garder les yeux ouverts me dérangeait. Comme je vous l’expliquais plus haut, le soir quand je vais me coucher, j’ai simplement envie de dormir. Le simple fait de fermer les yeux bien lovée dans mon oreiller m’emmène directement au pays des rêves.

Pour ce qui est des réveils nocturnes, je suis conquise. J’ai encore du mal à garder les yeux ouverts car être au lit est synonyme pour moi d’yeux fermés, mais fixer Dodow m’apaise et me ramène au sommeil.

L’Amoureux qui a beaucoup plus de difficultés que moi à dormir n’a pas encore réussi à dompter la bête mais cela ne saurait tarder. Même si le sommeil ne vient pas forcément à tous les coups, le calme s’installe tout de même. Je pense que pour les personnes dont le sommeil n’est pas le meilleur ami il est nécessaire de persévérer pour comprendre le mécanisme intérieur de l’apaisement et ensuite arriver au sommeil.

 

S’endormir avec Dodow, retrouvez toutes les informations pratiques par ici.

You may also like

Leave a Reply