Ressaut à la hanche à la naissance ou dysplasie modérée de la hanche du bébé

Cet article j’ai longtemps hésité avant de l’écrire, parce que j’ai encore aujourd’hui le goût amer de ce foutu « lange câlin » qui m’a un peu (beaucoup) déstabilisé le premier mois de vie de mon tout petit, puis de ses 4 à 5 mois. Je ne voulais pas écrire d’article sur ce sujet plutôt personnel, et puis j’ai eu tellement de mal de trouver du réconfort à ce sujet que j’ai envie de partager mon expérience avec les jeunes parents dont le petit « souffre » – on s’en est sorti ! – d’un ressaut à la hanche à la naissance ou encore d’une dysplasie modérée de la hanche.

Je me souviens encore de mon éclat de rire dans la salle d’accouchement quand le pédiatre nous a demandé si nous étions bretons lorsqu’il était en train d’examiner notre tout petit. Nous avons effectivement choisi un prénom breton, mais non nous ne sommes pas bretons. (Bien que nous aimerions beaucoup aller habiter de ce côté-là de la France ! Mais ça c’est une autre histoire.) Après cette drôle de question, le pédiatre – très professionnel et rassurant – nous a indiqué que notre fils avait un faible ressaut à la hanche droite et qu’il était alors nécessaire de le langer au carré pendant un mois à l’aide d’un lange câlin. Un mois tout au plus.

Lange câlin. Moi qui adore les langes, d’accord. Et puis « câlin », cela donne un côté mignon. Je ne me suis pas vraiment méfiée, complètement happée par la dose d’amour que nous avait procuré l’arrivée de notre tout petit. L’amoureux est alors parti à la pharmacie commander ce fameux lange câlin. Voilà comment le lendemain de la naissance de notre Tout Petit nous avons dû le « bloquer » dans ce foutu lange qui n’a rien de câlin ! Une position qui empêche complètement de reprendre sa position foetale et de se recroqueviller sur lui-même. Lui ne semble pas en avoir souffert, son papa et moi-même avons été plus affectés que lui. Ce n’est pas facile de voir son si petit bloqué de la sorte. Les sages-femmes et pédiatres nous ont rassurés en nous disant que cela était bénin et qu’il ne devrait le porter qu’un mois, trois tout au plus.

Voulant régler le problème au plus vite et être sérieux dans le traitement indiqué par le pédiatre, nous avons mis ce fameux lange à notre tout petit H24, nous lui enlevions uniquement pour le change, le bain et 10 minutes en fin de journée pour lui faire un gros câlin et le laisser gigoter un peu. Autant vous dire que de 4 à 5 mois, il gigotait dans tous les sens lorsque nous le lui enlevions.

Pas facile d’imposer ce lange à un bébé, surtout en plein mois de juillet quand les températures comment à monter fortement. Mais bon, il le vivait bien, et cela ne l’empêchait pas de dormir pendant des heures et des heures la journée et la nuit (c’était le bon vieux temps !). Nous attendions le rendez-vous des 1 mois de Little M. avec impatience… pour avoir le verdict ! La veille du rendez-vous, nous sommes allés faire une échographie de la hanche de Little M., avec l’échographe le moins pédagogue du monde. Alors que Little M. pleurait un peu et que je tentais de le rassurer par un « ne t’inquiète pas mon chéri, ce n’est rien, cela fait un peu froid mais c’est du gel pour que la petite machine glisse mieux sur ta petite peau »; cet andouille (oui mais pardon !) me dit « oh non, c’est juste que je suis en train de lui faire mal ! ».Et cela était sans compter que l’échographe n’a à aucun moment regardé notre petit, tenté de le rassurer ou ne serait-ce que lui dire bonjour. Bref, au revoir Messieurs Dames, voyez avec votre pédiatre pour le résultat. Bon bon bon. Nous ne sommes plus à un jour près me direz-vous !

Le lendemain, verdict, le pédiatre nous dit que nous pouvons enlever le lange, la couverture de la hanche est bonne ! La bouffée d’oxygène, le bonheur de porter notre petit dans les bras sans ce truc. Et puis et puis, le temps passe et je trouve que le pédiatre a été un peu léger, il n’a pas manipulé Petit Loup et a à peine regardé le résultat de l’échographie, sans compter que je ne le sentais pas vraiment ce pédiatre… C’est alors que nous avons changé de pédiatre ! Je lui ai parlé de ce soucis de hanche, et celui-ci nous a prescrit une nouvelle échographie (avec le même échographe, la poisse !) à l’orée des 4 mois de Little M. Nouveau verdict, la couverture de la hanche n’est pas suffisante … il va falloir remettre un lange câlin. Retour à la case départ et l’envie furieuse d’aller m’entretenir avec le premier pédiatre ! Je file, les larmes aux yeux, à la pharmacie commander un nouveau lange, le premier étant devenu trop petit.

Là, j’ai senti dans le regard de notre Petit Loup une certaine incompréhension. Lui qui se retournait déjà sur le ventre, qui gigotait ses petites jambes en permanence. Nous avons tout fait pour le rassurer, le cajoler et l’aimer fort fort fort tout en adaptant nos activités avec lui. Nous avons comme la première fois été très sérieux dans le port du lange, et je l’ai beaucoup porté en écharpe afin d’avoir une position adéquate de ses jambes. Le pédiatre a tout fait pour me rassurer en me disant que cela était vraiment minime et qu’un mois devrait suffire. J’ai croisé fort les doigts, parce que comme une idiote, je suis allée me balader sur le net afin de voir ce qu’il pouvait arriver ensuite… on parlait de harnais de Pavlik, de traction de Somerville-Petit et de plâtre. Tout cela toujours illustré avec des photos horribles ! Hors de question de voir mon petit là-dedans !

Et puis, un mois après, après une radio, le verdict tombe à nouveau… Petit Loup peut enlever le lange, tout va pour le mieux. Dans mon élan maternel, j’avais tout de même pris un rendez-vous chez un chirurgien orthopédique (juste adorable !) qui m’a confirmé que mon petit avait des hanches en parfait état et pourrait bientôt courir un 100m haies ! Merci merci merci ! Je crois qu’à ce moment-là, notre petit a compris mon soulagement, il m’a regardé dans les yeux et est venu se blottir dans mon cou.

Pourquoi bretons ?

Les avis diverges en fonction des différentes personnes que j’ai rencontré. On nous a parlé d’une histoire de consanguinité dans un premier temps. Mais aussi de paysans qui accrochaient leurs bébés à des poteaux pour éviter qu’ils ne se sauvent, et qui du coup avait les jambes droites – une position pas du tout naturelle, les bébés doivent garder les jambes en « petite grenouille »-.

La colère

J’en parlais l’autre jour avec une maman dont la petite souffre d’eczéma, la colère. On se demande pourquoi ça nous tombe dessus alors qu’on a eu une grossesse de rêve, un accouchement plutôt chouette et un Petit Loup à croquer. On cherche des solutions et des mots rassurants partout où l’on peut. Et puis surtout, on se demande ce que c’est que ce truc sorti de nul part et dont on a jamais entendu parler ! Et puis en discutant autour de moi, des amies m’ont dit « ah mais ma soeur a eu ça aussi étant petite ! », « ah mais moi aussi, ma maman m’a raconté que je ne rentrais plus dans le couffin à cause de ça »… et puis on croise des gens dont le bébé a lui aussi un lange… on tente de se rassurer comme on peut ! Et surtout, on ne regarde pas du le net (hum hum! si vous tombez ici c’est que justement vous êtes en train de regarder !) et on n’écoute pas les « oh mais mon frère va finir dans un fauteuil roulant parce que cela n’a pas été diagnostiqué quand il était petit » (mais f*$€ ! Tais-toi !)

Ce qui nous a aidé à mieux vivre ce petit soucis

  • L’écharpe de portage Studio Roméo – À ma connaissance, c’est la seule écharpe de portage qui soit compatible avec un lange câlin. Je suis allée à un atelier de portage organisé dans le village voisin, où j’ai rencontré 2 mamans qui avaient des bébés-câlins également. Chacune d’elle voulait porter son enfant, mais ne pouvait pas avec des écharpes « traditionnelles ». Quel ne fût pas leur sourire quand je leur ai montré mon écharpe ! Mon petit loup y a passé des journées entières étant tout petit. Nous l’utilisions alors en position « grand » afin de lui écarter les jambes. J’ai d’ailleurs montré cette écharpe au chirurgien qui m’a dit qu’elle était parfaite !
  • Le chirurgien orthopédique – Une des deux mamans rencontrées à l’atelier de portage m’a conseillé d’aller rencontrer le chirurgien de la maternité où nous avions accouché pour être rassurée. Ce que j’ai fait, et je l’en remercie encore ! Cela m’a bien rassuré d’avoir un avis professionnel et avisé sur le sujet, d’autant plus qu’il était spécialisé dans les problème orthopédique des bébés et enfants.
  • Nous accorder un peu de « temps libre » – Pas facile de ne pas pouvoir porter son petit en position foetale contre-soit. Alors tous les jours, nous nous accordions 10 minutes sans lange pour le sentir et lui permettre de se blottir tout contre nous. Entre 4 et 5 mois, nous lui enlevions également le lange un peu plus longtemps pour qu’il puisse jouer un peu tranquillement sur son tapis et puisse bouger à sa guise !
  • Ne pas se focaliser sur le regard des autres – Forcément lorsqu’on sortait, nous avions toujours un peu peur du regard des gens. Et puis finalement, en poussette ou en écharpe, on ne voyait pas du tout le lange.

Un conseil, entourez-vous des bonnes personnes quand votre petit a un soucis. Ecoutez-vous et surtout faites-vous confiance ! J’avoue que je n’étais pas convaincue par mon premier pédiatre, et n’osais pas en changer de suite. Aujourd’hui, je me dis que si je m’étais écoutée, nous n’aurions probablement pas dû imposer une seconde fois ce foutu lange à notre petit. Enfin tout est bien qui fini bien, notre petit est en pleine forme et nous avons déjà oublié cette mauvaise passe ! <3

NB – je n’ai volontairement pas mis de photos de lange-câlin parce que 1/ je n’ai pour ainsi dire pas de photo de mon petit avec ce lange, il était tout le temps caché sur les photos et 2/ je pense que cela n’apporterait pas grande chose au propos puisque cet article est plutôt à destination des parents connaissant la chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *